AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bon, je retente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  
Nemesis
vampire assoiffé

avatar

Nombre de messages : 572
Age : 28
Date d'inscription : 08/03/2008

Lun 22 Fév - 6:37
J'ai quelques idées, et pour le moment ça a donné ça, j'aimerai votre avis =) sachant que ça n'est qu'un début. C'est plutôt... Différent de ce que j'ai pu écrire avant, j'essaye de nouveaux trucs.




Soundtrack :
The Good Left Undone - Rise Against





Février 2010





Froid.


L’hiver en Pennsylvanie peut être rude, j’aurais dû le savoir. La neige est partout.
Peu importe. Je n’ai rien eu le temps de prévoir. Comment aurais-je pu prévoir ça.
Ça.
Rien qu’en y repensant j’ai le cœur qui se sert et une nausée me saisit.
Ferme les yeux. Un. Deux. Respire. Ca va aller. Tout va bien se passer.

Je ne veux plus. Penser à la neige, au froid, à la glace.
La glace. Tout cela me rend malade. Un. Deux. Respire profondément.
Je sèche mes larmes et serre mes mains sur le volant. Sur le volant. La route est intégralement blanche.
Foutu neige.
Non.
Pas la neige.

Disons que c’est juste un genre de poussière. Voilà, de la poussière qui a recouvert cette putain de route. New York n’est plus très loin. Quelques miles à abattre dans cette poussière.

Et après quoi ? Comme si lui en parler pouvait tout résoudre… Après quoi ?

Je n’ai rien d’autre à faire de toute façon. Et penser à ça m’empêche de penser au reste pour le moment. Le reste.

Ça.

Putain, où est ma bouteille.

Un regard sur la route. Rien que l’immensité blanche qui paralyse la région depuis quelques temps. Pas de voiture. M’efforçant de garder ma propre voiture sur un tracé rectiligne, je me penche pour attraper la bouteille d’Eristoff venue rouler sous le siège passager. Passager…

Non. N’y pense plus.

Je dévisse le bouchon et bois une lampée qui vient me bruler délicieusement la gorge.

De quel droit ? De quel droit lui refuses-tu ça. Qui es-tu pour faire ça. QUI !?

Merde. Chut.

Concentre toi. New York n’est plus loin. Mais est-ce assez loin ?

J’ai besoin d’être ailleurs. Loin, loin de cette foutue glace.

Je pleure encore, je ne vois plus la route, les larmes viennent brouiller ma vision. L’Eristoff vient encore me brûler la gorge. Trop brièvement. Le froid est partout ce soir. Ironiquement.

Mes pensées m’auraient-elles arraché un sourire ? Ah !

Mon portable vibre.

Wow. La poussière glisse, mais je remets la voiture sur le droit chemin. New York. Le réconfort. Le réconfort ? Au moins pour un temps. Tant que je suis sur la route, j’ai quelque chose à faire, autre chose à penser. Quelque chose qui me distrait de ses yeux, et de sa chaleur. Sa chaleur… NON. Putain, la route, le froid, New York. Concentre toi.

Je pose la bouteille sur le siège à côté de moi, et attrape mon portable posé sur le tableau de bord, gardant une main sur le volant. L’extérieur a besoin d’un grand ménage de printemps, la poussière n’a pas l’air prête à s’arrêter de tomber.

Je baisse les yeux sur l’écran de mon portable.
Ben. Réconfort.

Réconfort ?
Qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire. Même en l’ayant en face de moi je ne sais pas comment je vais lui dire ça. Je vais m’écrouler d’abord, c’est certain. Peu importe. Pour le moment, peu importe.

Décroche.

Décroche !

« Hey .
-Lil’ où es-tu !? »

Une voix paniquée. J’ai dû vraiment l’inquiéter avec mon message. Attends, je lui ai envoyé un message ? C’était quand ? Oh merde, peu importe.

« Plus très loin.
- Où ?? Lil’ qu’est ce qui s’est passé ?
- J’arrive d’ici une demi-h… »

Attends. Qu’est ce qu’il fait sur ma voie lui ? Putain ses phares me font mal aux yeux.

Je me protège tant bien que mal de la lumière avec une main. Où es la route ? Où est cette putain de route ?


SALOPERIE DE NEIGE !

Freine.

Freine !




FREINE !











Blanc. Tout est blanc. Des souvenirs me reviennent.

La glace. Son manteau. Je la vois. Qu’est ce qu’elle fait là. C’est MA place !


Des yeux.
Tes yeux.





Comment en est-on arrivé là Chris ? Comment ?






















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis
vampire assoiffé

avatar

Nombre de messages : 572
Age : 28
Date d'inscription : 08/03/2008

Lun 22 Fév - 8:11
Comme vous allez le comprendre très vite, je souffre en ce moment d'un très forte addiction à Benjamin Kowalewicz et Chris #2. Neutral






Independence Day – Elliott Smith
How It Goes – Billy Talent
Get Out – Not Available





Février 2006

La neige.

La neige !

C’est la première chose que je vis par ma fenêtre ce matin là. Enfin, il neigeait. J’avais attendu ça pendant longtemps. Après tout, nous n’avions encore une fois pas eu de Noël blanc, et, forcée de rester à Paris pour travailler, la neige m’avait manquée. Toutes les rues recouvertes d’un doux manteau blanc, et les flocons tombent encore !

Je m’habille en vitesse, mais chaudement malgré tout, avant de descendre les 12 volées de marche qui me séparent du rez-de-chaussée. Enfin dehors !

Je respire profondément. Rien n’est différent, je le sais bien, mais pourtant, grâce à la neige et au froid qui vient me mordre les joue et maintenant les poumons, j’ai l’impression que ce jour est nouveau. Déjà les flocons se sont accumulés sur mon long manteau noir.

Où aller ? La ville m’est offerte. Tout semble être à redécouvrir par ce temps. Je décide de marcher plutôt que de prendre le métro. Les gens semblent différents, sortis du visage impassible qu’ils portent habituellement, aujourd’hui, ils sont soit agacés, soit amusés par les glissades pas toujours contrôlées que la neige leur fait faire.

Déjà les voitures viennent briser sous leurs pneus la neige fraichement tombée, laissant de longues traces noires sur son manteau, comme des cicatrices. Ça ne me chagrine pas. Elle tombe encore, et recouvrira peut être tout ça.

Après vingt bonne minutes de marche, me voilà dans un de mes endroits préférés de la ville. Les bancs ne sont pas occupés, parce que personne ne veut s’attarder dehors par ce temps généralement. Et puis ils sont couverts de neige. Je monte sur le banc, et m’assois sur le dossier, mes pieds reposant sur l’assise. La vue est sublime, toute la ville semble être à mes pieds. J’adore cet endroit. Il ne manque qu’une seule chose.

Délaissant un moment ma vue sur la ville enneigée, j’ouvre mon sac et plonge la main à l’intérieur pour y trouver mon mp3. Voilà ce qui manque.
Le silence est parfois extrêmement reposant, parfois pesant. Toujours est-il qu’aujourd’hui il ne convient pas. Posant mon casque sur mes oreilles, je laisse les douces mélodies d’Elliott Smith remplir ce moment. Vient Independence Day…

Laissant s’échapper de petits nuages de fumée de ma bouche, je fredonne les paroles tout en laissant mon regard se promener sur les alentours. Des gens passent autour de moi, et plus loin aussi. Mais aucun ne semble apprécier la vue pourtant sublime sur Paris enneigée.

Paris.

Dire que des tas de gens dans le monde tueraient pour être là, à leur place, avec ce spectacle à portée d’yeux. Mais non, ils passent tous sans s’en soucier. Cette femme, là, qui promène son chien. Ou encore ce lycéen qui doit, vu sa démarche, être en retard en cours.

Oups. Changement de chanson, changement de registre. How It Goes, par Billy Talent, me donne l’envie impérieuse de bouger, et je me remets donc à marcher, sans but précis, me retenant de ne pas sauter au rythme de la musique. Mes pas me conduiront dans une station de métro. Ligne 2, Anvers. Je monte dans un métro, sans me soucis de la direction. Les stations défilent, tout comme les chansons et mes pensées.

Après plusieurs semaines de soucis plus ou moins importants, aujourd’hui est le premier jour depuis pas mal de temps où je me sens plutôt bien. J’ai pas mal de boulot à faire, mais ça peut attendre encore un peu. La neige doit certainement y être pour quelque chose, et détourne mes pensées. Tant mieux. On verra quand tout ça sera passé, mais pour le moment, j’ai le sourire aux lèvres.

Not Available – Get Out.

Je sors du métro, et regarde autour de moi pour savoir où je suis. Où est ce foutu panneau. Les gens sur le quai m’empêche de voir. J’aimerai être un peu plus grande parfois… Un troupeau, sorti du métro, se dirige vers la sortie la plus proche, cherchant parfois sont chemin, mais le trouvant la plupart du temps assez rapidement. Sauf deux ou trois touristes égarés bien sûr.

La masse de gens se dissipe enfin, et je réalise que je suis à Etoile. Je cherche la sortie sur les Champs Elysées, et mon regard s’arrête sur celui d’un homme cherchant lui aussi la bonne direction.

Nous échangeons un sourire un peu gêné, conscient d’être tous deux un peu perdus, et je me dirige vers ma sortie, avec la vague impression d’avoir déjà vu cet étranger. Boarf, il m’a surement fait penser à quelqu’un, voilà tout.

Je sors mon mp3 de ma poche et change les chansons tout en marchant jusqu’à en trouver une qui convient à mon humeur. Ah War Sucks, Let’s Party, par Anti-Flag. Parfait, bien énergique, j’aime marcher en même temps que cette chanson, et puis la ligne de basse est tout bonnement gé… La ligne de basse. Attends. Est-ce que ?


Je m’arrête en plein doute, et en plein couloir de métro. J’ai un doute. Ne tenant plus, je reviens sur mes pas. Arrivée sur le quai je le cherche des yeux. Cet « étranger ». Il n’est plus là.

Ah si ! Il ne regarde plus le même plan et est juste un peu plus loin. J’enlève mon casque, depuis lequel raisonne maintenant une autre chanson, je ne sais même pas laquelle, et regarde l’homme en question. Il me tourne le dos, ça aide pas. Et puis reconnaitre une mohawk sous un bonnet, c’est pas facile. Bon allez, je tente. Je m’approche donc et demande :

« Hey do you need some help ? »

Entendant ma voix, il se redresse et se tourne vers moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krevette
Et une krevette créa un forum . . . comme quoi, tout est possible !!

Et une krevette créa un forum . . . comme quoi, tout est possible !!
avatar

Nombre de messages : 56871
Age : 32
Localisation : Dans un * CeMeTeRy (DrIvE) * et MCR me chante Helena !
Date d'inscription : 23/04/2006

Lun 22 Fév - 19:42
Attend, expliques nous d'abord le comment du pourquoi ?
C'est quoi en fait, parce que je vois des titres de groupes différents en haut d'abord
puis ton texte en français.
C'est des écrits perso ? Une trad ?


EDIT : ah j'avais pas vu qu'on était dans le sujet "vos écrits"
je me croyais dans "autres groupes" c'est pour ça que j'étais perdue, oublie ce que j'ai écrit ! mdr.

Je relirais alors





TOUTES LES NEWS SUR MY CHEMICAL ROMANCE Mcromance.Skybog.Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mcromance.skyblog.com
punkemogirl08
R.I.P

avatar

Nombre de messages : 3125
Age : 29
Localisation : ché moi =]
Date d'inscription : 20/08/2007

Mar 16 Mar - 15:48
J4AIME BIEN TES TEXES <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.punkemogirl08.skyblog.com
cat666mcr
R.I.P

avatar

Nombre de messages : 2567
Age : 29
Localisation : Québec !
Date d'inscription : 06/10/2010

Jeu 7 Oct - 17:09
jadore tes textes Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/profile.php?id=643458667
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Bon, je retente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je retente de jouer en standard

Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


-